16 décembre 2005

L'anonyme...

Anonyme : individu qui se signale par un manque de signalement...

"Ce grand anonyme toujours mêlé aux crises humaines et aux genèses sociales qui, à un instant donné, dit d'une façon suprême le mot décisif, et qui s'évanouit dans les ténèbres après avoir représenté une minute, dans la lumière d'un éclair, le peuple et Dieu, c'était Eros..."

Éros ,ce dieu grec est l'une des forces primordiales qui dominent le monde avant la naissance des immortels et l'apparition des hommes.

9 commentaires:

chouchoutte a dit…

non tu sais lalou le noir tt au début était trop bien ça te caractérisait avec ton mystère. mais le que t'as mis était aussi bien vu que ça rendait le blog gai mais en fait le dernier j'aime pas du tout...

mais c à toi le choix final azaiza.

Tjs anonyme a dit…

chouchoutte, je t'aime bien mais t'es sur MON sujet la! ;)

Tjs anonyme a dit…

PS: ahem je blague, tout le monde est bienvenu ici :)
-----------------------------------
Lallou : Sur le net j'ai trouvé que ton extrait sort des Misérables de Victor Hugo.

Sinon, pour ce que j'en pense :
Il écrit manifestement sur la Commune, en 1870-1. Il est du côté du peuple, contre la monarchie ou l'empire, pour la république. Ce qui correspond parfaitement a Hugo, exilé en Angleterre pour être un opposant à Napo III.

Il y a la révolte populaire, une forme de résistance, contre l'ordre ancien certes, mais plus profondément contre l'ordre même des choses. Il y a de l'utopie.
Cette utopie renvoie à l'ambiance romantique du XIXè. Où on se fait un idéal de notre action, de notre devenir, sublimé. Une luttre contre la réalité, au profit d'une cause (fut-t-elle politique ou une histoire d'amour) qu'on voudrait imposer à une nature qui D'elle-même provoque les drames et les tragédies.
Par contre, le mot Éros n'a rien à faire la dedans, à moins que tu ne joues sur les mots. Il y a le héros anonyme qui a déclamé ces lignes. Mais lui il reste anonyme parce que ce n'est qu'un homme du peuple. Il n'a probablement jamais pensé entrer dans l'histoire. C'est le héros sans visage contre le héros aristocrate qui laisse son nom inscrit sur le mur de la gloire. C'est le nouveau modèle du héros, issu de la multitude, et y résidant pour l'éternité.
Mais toi tu ramènes Éros, qui est un Dieu. Tout le contraire! Dieu de l'amour au visage d'enfant. Or, la seule manière pour notre héros anonyme de prétendre à une gloire similaire à celle d'un Dieu, c'est d'être regardé comme tel par son aimée.

Maintenant j'écris tout ça, mais je ne suis pas sûr que ça soit la bonne piste. J'attend ton commentaire.

Rue de la paix a dit…

Le jeu de mots réside entre les mots "héros" et "Eros", Dieu grec...Un indice?

Tjs anonyme a dit…

Argh j'ai écrit tout ça pourrien.
cé quoi l' indice?

zizou from Djerba a dit…

LALOU ya Lalou !!!
ou elli yheb ellalou yashar ellil bkollo !!!
zizou, beirut 3h48:am

Rue de la paix a dit…

Tu n'as pas écrit ça pour rien tu m'as permit de me cultiver un peu plus! Je n'avais pas pris la peine d'éplucher tout cela moi, l'indice, viendra en temps voulu, cherche bien!

Rue de la paix a dit…

Zizou, twahachtek pour la 1000ème fois!!! On fais exprès de s'éviter ou quoi???

Tjs anonyme a dit…

je ne suis pas du genre ... très patient!

Contactez Moi !

Comment êtes vous arrivé(e) sur Ma Rue?
Votre Nom:
Votre e-mail:

create form