26 août 2006

Ma soirée dans un bar …

Je passais la semaine avec les cousins et les copains à Hammamet.
Ce soir là, nous avions décidé de passer la soirée au mythique « Calypso », dont l’ambiance fera l’objet d’un autre post.
Un ami qui devait se joindre à nous, se désiste au dernier moment, en disant qu’il avait d’autres projets.
Le lendemain, je l’appelle pour avoir des échos de sa soirée, il me présente la chose comme suit :« Nous sommes allés dans un coin super sympa, loin de la cohue, dans un cadre agréable, avec ambiance karaoké, pour une parfaite petite soirée entre amis… Le select Bar»
Le nom est assez prometteur, en plus dans quelques jours, les filles doivent venir passer quelques jours chez moi, ce sera une bonne idée de sortie.
Nous avons décidé d’y aller dimanche soir, nous imaginant en train de chanter « les sirènes du phaaaare d’aleeexandrie…chantent encore la mêêême méélodie, wo wo wo… »...Vers 1h du matin, après un dîner en famille, direction « le select bar ».
Devant la porte, un videur du style « Mister T », avec une veste noir… Il lui manque juste des lunettes noires et un écouteur dans l’oreille pour faire cliché !La porte est en verre, on peut juste apercevoir l’intérieur, les fenêtres sont couvertes de rideaux blancs.
Nous rentrons, des écrans plats sur les murs avec les paroles de « Mambo n°5 » qui défilent. « Beurk ! Mauvais choix ! »
La déco est sympa, plutôt « modern design », dans les tons du rouge et violine.
On s’installe, nous sommes trois garçons et trois filles.Il y a peu de monde, on appelle des copains pour qu’ils nous rejoignent en disant « un bar lounge sympa ».
Le temps de se poser,….La musique passe à l’oriental, on remarque d’après la danse qu’il y a pas mal d’algériens.Tout le monde se met à danser, on a l’impression d’être dans une soirée « Rboukh ».
Derrière nous, une table où quatre blondes (fausses), en robes noires, « ultra »dos nu, « ultra » décolleté, « ultra » fendue ; « ultra » courte…au choix !Elles se déhanchent, sans transition de la salsa à l’oriental, avec les mêmes mouvements sensés être sexy. Brushinguées, défrisées à l’alfaparf extra fort, d’ailleurs elles sentaient l’ammoniac.
Je me disais qu’elles étaient sûrement coiffeuses de profession du fait qu’elles veillent le dimanche soir et vu leurs coiffures et l’état de leur chevelures !
Musicman, à la fois chanteur de karaoké, dj et…pianiste ! Nous lance le fameux « Echi, Echi… » et une grosse femme (qui m’a plutôt fais penser à une dinde) se lève et se met à faire bouger chacun de ses membres séparément sur le rythme de la musique, en parfaite harmonie avec les percussions. Mais comment arrive-t-elle à bouger chaque fesse séparément ? Mystère !Le vieux qui l’accompagnait, avait l’air d’apprécier… Les gestes qu’il lui faisait avec la langue, comme un chien qui se lèche les babines devant une gamelle bien remplie de « canicha ».
Il semblait être le chef d’orchestre de ses membres ! Deux jeunes hommes entrent, ils s’installent près de la table des quatre filles, et se mettent directement à les dévisager et à estimer leur valeur. Leur regard est le même que celui d’une personne qui estime un tableau lors d’une exposition, avant de se décider à l’acheter ! Scrutant chaque coin et recoin de ces demoiselles qui faisaient les belles, sous le regard malsain de ces messieurs !
Entre temps, les serveurs se chargent de l’ambiance, dansent, chantent et font danser les clients… Bizarre non ?
Deux autres hommes entrent, un jeune maghrébin et un autre qui semble européen, ils s’assoient, seuls, se parlent à l’oreille et rient… normal, y a trop de bruit… mais qu’ils se tripotent l’entrejambe au bout de 10 minutes…. Ça c pas normal ! Aaaaahhh !
Au secours !! Dehors ! Sortez tous !On rentre !On a passé une soirée dans un bar… oui… mais un bar à putes !
Il faut que j’appelle mon ami et que je le remercie pour son bon plan, et par la même occasion je lui demanderais où il va ce soir, comme ça je saurais qu’il faut pas aller dans cet endroit !

7 commentaires:

Peppermint a dit…

Et hop ! Une critique au vitriol de nuits hammametoises, l'ibiza locale !

EMMA BENJI a dit…

Ce n'etait pas un lounge bar mais un échi échi bar!

Rue de la paix a dit…

@peppermint: ah ca ouais!! Il y a les soirées hammametoises des jet setteurs?...etles autres? :)
@Emma benji: wallah,bien dit!! :)

Chouchitou a dit…

Wallahi chay y3ayef, ti partt tawa walla ce genre de personnes et de comportement, impossible de trouver des coins clean où on peut aller juste pour manger avec des amis et passer une bonné soirée.

Tu rentres à chaque ou choquée ou dégoûtée d'un truc et en te demandant eske certaines personnes ont déjà entendu parler du mot "cervelle", ou encore "politesse" ou mieux encore "civisme".

Bouha a dit…

et ça se trouve où ce select bar ?

sadmad a dit…

on peut s'amuser aussi a hammamet.quel manque de tolérance ici bas!

Lowe a dit…

LOL...un bar lounge...ou tu bois et tu t'allonges ;) (Gad El Maleh)

Contactez Moi !

Comment êtes vous arrivé(e) sur Ma Rue?
Votre Nom:
Votre e-mail:

create form